Fouet

Alain PASSARD, 2021

À propos

Fouet
2021, métal peint
Courtesy Alain Passard

 

« En cuisine le fouet est un objet étonnant, il est le prolongement de la main du cuisinier. Que ce soit pour faire une vinaigrette ou pour faire monter une mayonnaise, il s’agit toujours d’un mouvement très élégant, très précis. Prolongement des doigts, mobile et léger, il transcrit le geste suspendu de la main ». Alain Passard Le chef étoilé a voulu magnifier cet ustensile en l’agrandissant pour lui rendre hommage et le sublimer. Installé dans son jardin, le fouet devient un arbre parmi les arbres, le manche un tronc et les branches se mêlent aux feuillages. À Paris La Défense, le fouet étonne, surprend et questionne avec humour les architectures vertigineuses des tours. Il reflète la main qui se cache derrière tout geste créatif mais rappelle aussi avec subtilité l’évolution du quartier, avec l’implantation de nombreux restaurants.

 

Cette œuvre est visible dans le Parcours Les Extatiques 2021

Vidéo

L'artiste nous parle de son œuvre © BeauxArts

Galerie photos

Galerie photos © Martin Argyroglo

La vie de l'artiste

À propos de l'artiste

Né en 1956 à La Guerche-de-Bretagne, France. Vit et travaille à Paris, France.

Alain Passard a grandi dans un milieu créatif : père musicien, grand-père vannier, mère couturière et grand-mère cuisinière l’influencent et l’initient au geste artistique. Aujourd’hui chef aux trois étoiles Michelin du restaurant Arpège à Paris, il crée en parallèle des installations artistiques. Son génie est salué dans le monde entier et célébré dans l’album de Christophe Blain En cuisine avec Alain Passard (Éditions Gallimard). Cuisiner et jardinier, il a retiré la viande rouge de sa carte il y a plus de quinze ans et cultive ses légumes, fleurs et racines dans ses jardins. Pour Alain Passard, la main et la forme des doigts fondent le mouvement artistique. Pour lui, il n’y a pas de rupture entre espace culinaire et espace artistique : la continuité est le mot-clé de son processus créatif en cuisine comme dans la fonderie où il crée ses sculptures. Découper, accommoder, présenter, cuisiner, ciseler, mouler, monter… ces gestes se retrouvent dans les collages, bronzes et vitraux d’Alain Passard. Avec le Homard, sa première sculpture en bronze réalisée en 1996, il immortalise son geste visionnaire de découpe. Aujourd’hui, il s’inspire de la nature pour éveiller les papilles et régaler les yeux avec audace et innovation.

Formulaire de contact